Pensionnat Diversis
Bienvenu(e) chez nous, cher(e) Invité !
Nous espérons que vous passerez un bon moment parmi nous !


Dans un pensionnat situé sur une île volante, on regroupe des enfants aux pouvoirs. . . extraordinaires !
 

Partagez | 
 

 Sagui, jeune fille de première année au passé mystérieux...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sagui West
° Première un peu précoce °
avatar

Messages : 268
Date d'inscription : 27/05/2012
Age : 19
Localisation : Un peu partout...

MessageSujet: Sagui, jeune fille de première année au passé mystérieux...   Mar 29 Mai - 20:41

Sagui West
Rien ne sert de courir, il suffit de partir à point.


Nom :: West
Prénom :: Sagui
Surnom :: Aucun, elle n'a jamais eu d'amis.
Âge :: 14 ans
Sexe :: Féminin
Orientation Sexuel :: Tendance hétéro.
Élément de départ :: Feu
Année :: Première année

Caractère

La plupart du temps, la petite Sagui est calme, réfléchie, posée. Elle est précise et efficace et ne ratera pas un plan qu'elle échafaude. Rarement hautaine et vantarde, elle est plus du genre à se faire discrète. C'est d'ailleurs l'une des raisons pour laquelle elle cache ses capacités. Elle est sympathique de nature, mais ayant toujours été une solitaire, elle ne sait pas comment s'y prendre avec les gens, adulte ou de son âge. Elle peut donc sembler dure et franche, même si au fond elle ne le fait pas exprès. Mais Sagui est, aussi, une jeune fille ayant pour élément le feu, ne l'oublions pas. Malgré son calme et sa préférence pour la paroles à la violence, il se peut qu'elle devienne violente en étant blessée, physiquement ou non, ou quand elle s'énerve par rapport à quelque chose. Pendant les jours qui suivent ces accès, elle devient extrêmement sanguine, sur les nerfs, fortement offensive. Mais, au fond, elle ne change pas. Elle est toujours la même, toujours la sagesse. Mais elle devient la sagesse au service de la colère, du fauve et du feu...


Description Physique

Sagui est peut-être tout aussi précoce physiquement. Elle a quatorze ans, elle en paraît deux de plus. Pourtant, elle n'est pas si grande que ça, avec son mètre soixante cinq à tout casser. Sa finesse ne la rend pas plus grande non plus, mais elle lui permet agilité, souplesse et, avec ses bras et ses jambes puissantes, force et précision. La jeune fille est souvent affublée d'une légère veste à capuche noire ouverte sur un tee-shirt blanc et un pantalon de sport, lui aussi de couleur noire. Non, elle n'est pas très à cheval sur la mode, elle se moque franchement de l'avis des autres. Mais le pire doit être que ses vêtements s'accordent à merveille avec son visage aux traits fins, ses cheveux châtains mi-courts qui frôlaient ses épaules et ses deux iris marrons clair, presque dorés, limpides et parcourus de minuscules étoiles. Le tout lui donnait un certain air de garçon manqué. Ses yeux étaient sans cesse traversés par cette lueur vive d'intelligence - ou était-ce de la folie ?-, qui démontrait sa précocité intellectuelle. Tout, chez elle, son attitude et son apparence mature, la faisait paraître plus âgée.


Histoire

Une famille de simples ouvriers eurent une fille, un jour. Une enfant précoce, ce n'est pas peu dire. A un an, elle marchait et parlait comme une gosse de trois ans. A trois ans, elle a appris toute seule à lire. Et a cinq ans, son fauve s'est manifesté, comme l'aurait fait un fauve à un enfant âgé du triple. Elle se souvient parfaitement de ce que ça lui a fait, la première fois, comme si cette information avait été gravée au fer rouge dans son cerveau. Ce fourmillement dans ses mains, assez désagréable, comme des guili-guili, puis une douce chaleur qui s'était répandue dans son corps comme si elle venait d'avaler un bon chocolat chaud. Puis, étonnamment, ça ne lui avait pas fait mal lorsque une langue de feu avait lentement parcourue sa main, puis l'autre. Elle avait joué un moment avant que les flammes ne s'éteignent et, vidée de sa force, petite fille qu'elle était, elle dormit. Les pompier la réveillèrent le lendemain, dans une chambre noire qui avait du être la sienne. Elle avait brûlée. Alors Sagui décida, du haut de ses cinq printemps, de chercher une réponse, une solution. Elle avait compris que jouer comme elle le faisait n'allait pas la mener bien loin. Une enfant précoce, oui, extraordinairement surdouée...

A dix ans, le second pire accident est survenue. La petite fille innocente qu'était Sagui avant était devenue une jeune fille rebelle, en avance sur sa puberté, en avance sur tout. Elle était en classe, s'ennuyant royalement. Le programme de CM2, tellement facile... Elle avait baillé et un courant d'air brûlant avait traversé la classe, surprenant tous les élèves. Sagui, habituée à la chaleur de ses flammes, ne sentit presque pas ce courant brûlant, et se mit à s'étirer. L'air ondula devant elle, comme lors de grandes chaleurs , et un élève se leva en poussant un cri, la faisant sursauter. Une marque rouge enflammait sa peau. Sagui ouvrait grand les yeux, de surprise et d'effroi. Elle regarda alors ses mains d'un air de reproche, comme si c'étaient elles les fautives. Serait-ce possible que le feu ne soit pas son seul... don ? Elle ne comprenait pas grand chose à ce qui lui arrivait depuis ses cinq ans, et quand ça semblait ce stabiliser, ce... truc, refaisait surface. Elle était dans un cauchemars. Un cauchemars qu'elle avait vécue pendant cinq ans. Mais elle du faire avec ce contrôle de la température et du bientôt affronter sa dernière épreuve...

Elle avait évité tout contact direct avec quelqu'un, depuis maintenant trois ans. Elle était âgée de treize ans et était en train de visiter une centrale. Pourquoi familiariser les enfants avec ses bombes à retardement ? Elle n'avait pas la réponse. Mais elle était impressionnée, par une seule et unique chose. La salle où l'électricité crépitait sans cesse. Les yeux perdue dans un éclair bleutée contenu dans une sorte de cage spéciale, elle avait traîne et s'était laissé distancé par sa classe. Elle tendit distraitement la main vers l'éclair, qui semblait vivant. Vivant, oui, et même doté d'une conscience. Et lorsque sa main, chaude, se posa sur la paroi glaciale qui la séparait de l'éclair, ce dernier se mit à crépiter avec plus de puissance. Puis il cassa, lentement, la paroi, centimètre par centimètre, jusqu'à ce retrouver dans la main de Sagui. Qui paniqua. Ce n'était pas du feu. Ce n'était pas pareil. La sensation était trop différente et dangereuse... L'éclair remonta subitement vers son coeur. Elle n'eut que le temps de hurler. L'électricité fit claquer son coeur, et elle vit le noir un instant. Avant que tout s'éveille en elle. L'éclair bleuté remonta sur son bras et parti vers le sol avec puissance, faisant tomber la jeune fille à terre. Sonnée, elle regarda autour d'elle. Devant la grande porte en métal entrebâillée ce trouvaient le guide, une partie des enfants de ma classe et mon professeur. Ils ouvraient tous ou la bouche, ou les yeux, ou les deux. La panique qui l'a a nouveau saisie au coup l'a guidé. Elle s'est relevé dans un bond et, usant d'une force presque colossale, elle se propulsa au dehors d'un coup de pied, avec quelques jets de feu. Nan, elle n'était pas normale. Mais là, elle était cuite.

Poussée par la peur de devenir un rat de laboratoire, elle fuit de chez elle. Elle aurait du le faire depuis longtemps. Depuis le début, même. Les anormaux n'avaient rien à faire ici. Elle n'avait jamais eu d'amis et aurait du le comprendre plus tôt. Elle marchait sans but jusqu'à ce que ce papier lui parvienne. Une brochure d'un établissement, situé... dans les airs ? Il se moquaient d'elle ? Mais, malgré la folie de ce qu'ils disaient sur la brochure, au plus profond d'elle, elle savait que c'était vrai. Et elle éprouvait le besoin irrésistible d'y aller. Alors elle se rendit à l'un des points d'inscriptions et elle fut téléporté... A un endroit qu'elle ne connaissait pas. Le pensionnat en question, où elle compris bien assez vite qu'elle était aussi précoce, lui ouvrit les bras...

Mais cette jeune fille solitaire nous cache bien des choses. Elle en sait long sur tout, à l'écoute de chacun, et il se peut qu'elle nous cache quelque chose d'important. Car, oui, tout ce qu'on sait d'elle, c'est seulement ce qu'elle a voulue nous dire...


Pouvoirs

Du fait de son enfance et de ses pouvoirs précoces, et malgré le fait qu'elle cache toute ses capacités aux autres, Sagui possède des dons bien plus forts que ceux de son âge. Elle contrôle plutôt bien le feu, quelle a exploré très profondément. Elle connait ses limites et les teste rarement. Elle n'a jamais contrôlé un soupçon de lave, mais sa capacité à faire obéir la chaleur à ses humeurs est complètement déroutante et extraordinaire. Et puis, avec cet accident, elle a découvert quel serait son dernier élément : la foudre, dangereuse et nuisible, qu'elle admire plus qu'elle ne craint.

Elle adore particulièrement jouer sur la chaleur émise par ses flammes. Passant d'une chaleur inoffensive, dans les trente degrés, à une chaleur destructrice, qu'on ose même pas approcher aux cents mètres.

Mais ne vous inquiétez pas, la jeune fille est bien décidée à ne pas vous montrer ça... Mais faites attention au brasier qui dort.


Les Goûts

Aime :: Le chocolat, même s'il fond trop rapidement entre ses doigts, les énigmes, apprendre de nouvelles choses, combattre.
Aime pas :: Ce qu'elle ne comprend pas (même si ça ne s'est jamais présenté XD), les filles je-sais-tout, hautaines au possible, les personnes sadique, les normaux.




Derrière l'écran, surnom
Puff / Prénom :: Sagui, c'est mon puff de graphisme x) (et c'est la première fois que je l'utilise avec un perso', d'ailleurs)
Présence sur le forum :: Bwah, pas la journée, j'ai cours, par tôt la journée nan plus, je dort, pas jusqu'à 12 heures le week-end et les vacances, les roupillons je les aiment, mais sinon le reste du temps, je suis là. donc 8/10
Des remarques sur le forum ? :: Bah... Il est trop brouillon, et pis faut que je bosse sur les sous-catégories rp...
Le règlement a t-il été lut ? :: Rolling Eyes c'est moi qui l'ai fait...
Comment as-tu connu le forum :: Bah... J'suis co-fonda'...
Code du règlement :: MOUHAHAH /BUS/ (validé by me)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://diversis.creerunforum.net/
Sagui West
° Première un peu précoce °
avatar

Messages : 268
Date d'inscription : 27/05/2012
Age : 19
Localisation : Un peu partout...

MessageSujet: Re: Sagui, jeune fille de première année au passé mystérieux...   Mer 30 Mai - 14:32

Double-post : Je m'auto-valide, si Dark ou Edge veulent dire quelque chose ils peuvent x)

_________________





Mes bébés <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://diversis.creerunforum.net/
 
Sagui, jeune fille de première année au passé mystérieux...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» eresys ◊ la jeune fille est une rose que les années effeuillent.
» Arneval Malicia, jeune fille pas si pur [terminée]
» Jeune fille aux cheveux de feu, brûle le mal de tes paroles. [Yaelle]
» Un casier, une jeune fille dans ses pensées... et PAFF ... || Justin Alambra [Terminé]
» Arrivée de la jeune fille triste [ LIBRE !!!!!]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Diversis  :: • Avant RP ▬ Administration et Présentations• :: • Fiches de Présentations • :: Fiches Validées-
Sauter vers: