Pensionnat Diversis
Bienvenu(e) chez nous, cher(e) Invité !
Nous espérons que vous passerez un bon moment parmi nous !


Dans un pensionnat situé sur une île volante, on regroupe des enfants aux pouvoirs. . . extraordinaires !
 

Partagez | 
 

 Sous un grand soleil...[PV Plumy/Sagui]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Edge Ravenwitch
Tonnerre sous les tropiques
avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 29/05/2012

MessageSujet: Sous un grand soleil...[PV Plumy/Sagui]   Mer 30 Mai - 19:38

Quoi de plus magnifique qu'un soleil haut dans le ciel et pas un nuage pour le cacher. D'ailleurs un soleil de plomb, on pouvait ressentir sa chaleur même sous les shorts. Même les chats se prélassaient sur les bords des fenêtres. Et c'était un jour banal qui allait peut-être être mémorable. Du moins pour Raven.

Celui-ci, vêtu de son uniforme aujourd'hui, avait simplement l'envie de sortir profiter du soleil. Il se rendait à la Grande Place pour écouter tous les ragots qui se racontent. Et certains ragots étaient ce qu'il connaissait déjà. Il émit un petit sourire en coin quant à la crédulité des gens. Il replaça correctement son képi sur sa tête. Il passait là, à côté des autres qui ne le voyaient pas ou peu. Il était plutôt fier qu'on ne le voit pas. Mais il ne se doutait pas même une minute qu'il allait rencontrer deux personnes improbables.

Pour le moment, il se contentait de saluer des gens qu'il connaissait du pensionnat il y a longtemps et autres marchands qui passaient par là. Eux aussi voulaient profiter du soleil. Et encore et toujours ces mêmes ragots sur Edge. Il finit par en soupirer et aller caresser un des chats sur le bord d'une fenêtre d'une maison, à une extrémité de la Grande Place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sagui West
° Première un peu précoce °
avatar

Messages : 268
Date d'inscription : 27/05/2012
Age : 19
Localisation : Un peu partout...

MessageSujet: Re: Sous un grand soleil...[PV Plumy/Sagui]   Mer 30 Mai - 20:32

Chaleur étouffante, même pour moi. Il devait faire quoi... dix milles degrés ? En tout cas, qu'importe la température, j'avais du m'abriter dans l'ombre d'un bâtiment près de la grande place pour éviter de suer à mort. J'avais plissé les yeux tout en m'appuyant sur un mur, dos contre les pierres, la luminosité de l'endroit m'éblouissant, et j'avais regardé. Les passants, l'endroits, les petits détails. J'essayais de compter le nombre de battements de mon coeur, m'ennuyant.

Un, deux, trois... quarante-sept, quarante-huit, cinquan-

Premier élément intéressant. Enfin, intéressant, pas vraiment dans d'autres circonstances, mais là, quand on avait rien à faire à par compter les battements de son coeur, et bien un homme qui caresse un chat, c'est vachement intéressant. Je le regardais pendant un moment, restant aussi discrète, effacée, dans mon coin.
Il devait avoir quoi, un peu moins que la trentaine, à tout casser. Grand. Oh oui, très, très grand. Enfin, moi, j'étais minuscule à côté, donc peut-être qu'il n'était pas si grand que ça... Je ne voyais pas ses yeux, mais je voyais bien qu'il portait une sorte de... chapeau, sur la tête. J'arrivais pas à nommer ce truc, alors j'abandonnais et je me reportais sur le reste. Il possédait de courts cheveux bruns. S'il y avait bien une chose dont j'étais sûre, c'est que je ne le connaissais pas.
Je réfléchis un instant avant de me propulser doucement dans sa direction, frôlant le sol avec mes basket. J'arrivai rapidement près de lui, assez près pour l’interpeller. Mais lui dire quoi ? "Bonjour, je m'ennuie, je peux vous parler ?" Mauvaise idée. Je ne sais s'il m'avait remarqué, ce géant, mais je ne tenais pas à le savoir. J'évitais le moindre ennui depuis un bon bout de temps et je comptais sur le fait que ça continu. Je me raclai la gorge pour signaler ma présence et lançai une question stupide et bizarre que je n'avais pas, jusque là, voulue, calculée :

- Vous aimez les animaux, monsieur ?

Si je n'avais pas essayé de resté calme, j'aurais rougis de gêne. Question pourrie à deux balle, j'allais pas passer pour une gamine... Ce que j'étais, oui, mais ça faisait mauvaise impression, je pense, d'aborder des gens comme ça...

[PS-HRP = Pas pu m'empêcher de poser la question x)]

_________________





Mes bébés <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://diversis.creerunforum.net/
Plumy
La Dame au chocolat
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 29/05/2012

MessageSujet: Re: Sous un grand soleil...[PV Plumy/Sagui]   Mer 30 Mai - 20:47

    Rien n’était plus beau que cette capacité à voler et qui permettait d’aller où bon nous semble quand on veut. On n’était plus limité à la terre, le ciel aussi était devenu notre terrain de jeux et pour moi qui étais assez indépendante et intenable, avoir plus de terrain était tout bon pour ma part. J’allais là où le vent m’emmenait et pour le moment, je me retrouvais au dessus de la ville à regarder ces minuscules fourmis vermillant au sol en se croyant sûrement que c’était un oiseau vu la hauteur où j’étais entrain de planer à mon aise. Je me demandais ce que j’allais bien pouvoir faire aujourd’hui, rien d’intéressant sûrement car pour le moment, je n’avais rencontré personne ayant l’air dans son élément. Mais j’avais une folle envie de mouvement, d’ambiance ou de combat, je me demandais si ce Edge était quelque part pour que je puisse lui lancer une rafale pour le taquiner celui là.

    Alors, en observant ces fourmis, comme par hasard, mes yeux s’arrêtèrent sur une silhouette que je pus reconnaître à des kilomètres sans problème, j’avais décidé de faire de lui mon rival alors je devais le voir de loin même si je savais que lui, il s’en foutait comme de sa dernière couche. Mais bon, moi, je voulais gagner ce combat et pour le moment, il n’y avait pas de vainqueur mais pas vraiment de combat, non plus. Je décidais donc de me lancer en piquée vers celui-ci, je n’avais pas fait attention à cette jeune femme, ou plutôt demoiselle, qui avait eu l’idiotie de se rapprocher de lui sans que je la voie arriver. Mon piquée bien lancée, je mis mes mains devant moi et arrivé à une distance de dix mètres de ma cible, je rassembla d’une rapidité époustouflante le vent devant moi en mettant une grosse pression qui éjecta d’une rafale celui-ci devant moi créant ainsi ce que je nomme un troublion.

    Ce troublion n’était pas fort vu les personnes se trouvant sur le côté mais assez pour sortir de la rêve rie mon rival et lui dire « je suis là », j’aperçus par la suite la demoiselle qui était non loin de mon rival et qui semblait lui parler, sur le coup, je me suis dit « merde, elle va être touchée aussi » et d’un autre côté, je me dis que si elle était ici, elle n’en mourrait pas.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edge Ravenwitch
Tonnerre sous les tropiques
avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 29/05/2012

MessageSujet: Re: Sous un grand soleil...[PV Plumy/Sagui]   Mer 30 Mai - 21:05

Edge caressait ce chat blanc, qui se releva pour se frotter et ronronner. A ce moment-là, il entendit une petite voix qui lui posa une question :

- Vous aimez les animaux, monsieur ?

Il cessa de caresser le chat et, tournant la tête légèrement vers une fille sans la regarder, il dessina ce petit sourire en coin. Il ne lui répondait même pas. Et le dos tourné, il ne pouvait voir ce qu'il se passait mais il savait que quelque chose se tramait. Du moins il s'en doutait. Il était impossible pour lui d'avoir une journée si belle sans qu'il ne se passe quelque chose. Une légère brise lui caressa la joue. Il se tourna rapidement pour apercevoir un trublion. Il s'empressa de s'écarter pour la laisser passer si celle-ci n'était pas contrôlée pour le poursuivre. Il ne savait pas pourquoi un trublion était là. Il se dit finalement qu'il pouvait arriver ce genre de chose même si cela ne lui était jamais arrivé depuis longtemps. Il leva la tête pour remarquer une fille volante. Sans dire mot, il restait là à surveiller le moindre mouvement d'elle, préparant la Kotetsu, son fidèle Katana, à sa ceinture sans la sortir du fourreau pour le moment. Il n'avait même pas pris la peine de voir si l'autre fille allait bien mais il s'imaginait qu'elle s'était sûrement poussée aussi.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sagui West
° Première un peu précoce °
avatar

Messages : 268
Date d'inscription : 27/05/2012
Age : 19
Localisation : Un peu partout...

MessageSujet: Re: Sous un grand soleil...[PV Plumy/Sagui]   Mer 30 Mai - 21:30

Il tourna à peine la tête et fit ce qui ressemblait à un sourire. Interloquée, j'ai attendus une réponse, qui n'est jamais venue. A la place, elle eut à peine le temps de sentir une légère brise dans ses cheveux qu'il s'agita brusquement, regardant un instant en l'air avant de s'écarter subitement. Oui, j'étais surprise, un maximum, mais il y avait bien une raison à ce geste. Je levai rapidement les yeux au dessus de ma tête. J'eus à peine le temps d'apercevoir ce courant d'air qui me semblait puissant, horizontal, foncer non pas sur moi mais à l'endroit où se trouvait l'homme quelques instants plus tôt, et la fille qui l'avait lancé, qui volait. Un choix se posait à moi.
1. Rester ici et tester la puissance de ce truc avant de m'énerver et de cramer les cheveux bleus de la fille au dessus de moi.
2. Faire un brusque écart sur le côté, rouler à terre, se faire mal à l'épaule et cramer les cheveux bleus de la fille.
3. Crier et fermer les yeux comme une fillette.
4. Attendre.

Comme rien ne me semblait judicieux, et bien j'ai juste décidé de me rendre rapidement, très rapidement, au même endroit que l'autre, là. Alors je n'ai pas réfléchis et je suis partie en mode turbo, me propulsant à l'aide de flammes bleutées concentrées. J'ai mal du calculer ma puissance, car j'ai dépassé le mec et j'ai glissé sur une dizaine de mètre, paniquée. Je sautillai sur mes pieds, qui étaient parcourus de picotements qui ne m'étaient pas inconnus. J'avais les pieds en feu. Mes basket n'étaient pas touchée, mais le feu était bel et bien là. J'ai vite regardé autour de moi si j'étais vue. Personne ne faisait attention à moi. Il n'empêche, fallait que ça s'éteigne.
J'ai fermé les yeux, serré les poings, fait travaillé ma mémoire. Se détendre, se concentrer sur autre chose. Je me suis récitée une formule chimique, puis une autre, puis, grâce à l'entrainement acquis lors des dernières années, depuis mes cinq ans, le picotement s'est atténué. J'ai ouvert les yeux, soulagée de voir mes pieds, à nouveau normaux, légèrement noircis par ce feu soudain.
J'ai jeté un regard noir à la fille fofolle qui avait balancé ça. Les gens était tous aussi fous et dangereux ici ? J'attendis la suite, m'effaçant à nouveau, observant...

_________________





Mes bébés <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://diversis.creerunforum.net/
Plumy
La Dame au chocolat
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 29/05/2012

MessageSujet: Re: Sous un grand soleil...[PV Plumy/Sagui]   Jeu 31 Mai - 17:14

Comme je m’en doutais, mon rival Edge n’eut pas de mal à éviter mon attaque, disons qu’aujourd’hui, mon but n’était pas de lancer un combat bien dur et puissant, on était quand même en ville et je ne pouvais dont pas donner toute ma puissance contre lui et donc, je fis rapidement disparaître le troublion que j’avais lancé pour que par inadvertance, il ne touche personne ce qui fut déjà le cas. Je remarquais cette jeune demoiselle mais je reposais rapidement mes yeux sur Edge.

Mes pieds vinrent toucher le sol très délicatement, je m’étais posé avec douceur et calme comme je le faisais la plupart du temps.

- Bonjour Edge, j’espère que tu as apprécié ma façon de te saluer en cette journée ensoleillé

Disais-je avec le sourire comme d’habitude, rien n’était pour se prendre la tête ici. D’un côté, tout était puissance et magie dans cet endroit, c’est pour ça que les gens venaient ici donc voir un combat en rue n’était pas totalement anormal mais plutôt à éviter vu que les habitants ne sont pas dotés d’une grande puissance de magie. Et c’est pour ça qu’il existait une arène et c’est aussi celui qui était devant moi qui la gérait donc, je ne défiais pas n’importe qui car fallait être fort pour gérer l’arène, donc il était apte et puissant pour être mon rival. De plus, il était aussi de foudre, un élément qui était rival avec l’air.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edge Ravenwitch
Tonnerre sous les tropiques
avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 29/05/2012

MessageSujet: Re: Sous un grand soleil...[PV Plumy/Sagui]   Ven 1 Juin - 6:46

Sous un grand soleil

I
l s'en doutait, bien évidemment qu'il ne se souvienne pas qui était exactement cette femme. La chaleur du soleil devait taper si fort pour qu'elle ait envie de s'en prendre d'un coup à Raven. Elle vint finalement à lui dans une salutation certaine :

« Bonjour Edge, j’espère que tu as apprécié ma façon de te saluer en cette journée ensoleillée »

Il n'a pas répondu. Il n'avait rien à dire. Il rengaina lentement sa Kotetsu à moitié tirée du fourreau. Il ne comprenait vraiment pas pourquoi, certes il ne se rappelait pas très bien cette fille, mais il était sûr qu'elle devait avoir un problème pour tout le temps lui courir après. Et non il n'avait pas spécialement apprécié. Du moins il n'y prêta pas attention. Et il restait planté là, à attendre la suite.

Peut-être que l'autre fille avait quelque chose à dire ?

Et en effet elle avait son mot à dire. Apparemment. Elle avait effectué une manipulation incompréhensible car elle dû complètement se tromper dans ses calculs. Edge pu voir que c'était une fille du feu. Peut-être une compétence à l'incantation ratée sur le moment. Cela arrive de temps en temps. Des moments incontrôlés.

Sans prendre le temps de regarder ce qu'il se passait, Edge finit par saluer à son tour la fille qui flottait. Il avait du mal à se rappeler son nom. Il la salua d'une petite étincelle, étincelle créée en un court laps de temps et sans bouger. Cette étincelle suffisait à légèrement électrocuter sans commettre de lourds dégâts, voyons si elle résistera à ça.

code by stitch

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sagui West
° Première un peu précoce °
avatar

Messages : 268
Date d'inscription : 27/05/2012
Age : 19
Localisation : Un peu partout...

MessageSujet: Re: Sous un grand soleil...[PV Plumy/Sagui]   Sam 2 Juin - 10:06

La fille aux cheveux bleues semblait connaître l'homme, un certain Edge. Ce dernier, d'ailleurs, ne disait toujours pas un mot. La fille souriait, ce qui ne fit qu'accentuer mon sentiment de colère qui naissait, tout doucement. Pourquoi attaquer quelqu'un par surprise, dans la rue, et en plus, en ne prenant pas compte des gens qu'il a autour. Certes, personne n'a été blessé et tout le toutim, mais moi j'avais failli foutre le feu.
Je plissai les yeux. Le soleil tapait sur ma tête, je n'étais plus à l'ombre, et la chaleur était presque étouffante au milieu des gens qui allaient et venaient. J'avais beau essayer de rester concentrer sur deux seules personnes, je saisissais parfois des brides de conversation entre des passants que ma mémoire retenait aussitôt.
Je détaillai alors un peu mieux la nouvelle individu, la stroumph. Maintenant qu'elle s'était posée, doucement, légère comme l'air, je pouvais la voir plus facilement. Cheveux bleus, yeux bleus, n'allez pas me demander pourquoi elle me fait penser à une stroumph. Ses cheveux qui, d'ailleurs, étaient retenus en deux couettes. Elle était pas très grande, mais elle faisait un peu plus que moi. Je pense. Elle devait avoir dans les vingt cinq ans, un peu plus peut-être, un peu comme le prénommé Edge. Moi, je la trouvais bizarre, qu'importe son âge. Du moins, physiquement. Et peut-être même un peu mentalement, car qui attaquerait un mec complètement bizarre et une adolescente qui traînait pas là ? Au plus profond de moi, je pensais que si cette femme était prof, je préférais me jeter dans de l'eau et me noyer qu'être dans sa classe.
Quand je pense qu'elle avait à peine jeté un regard à la fille qu'elle avait failli envoyer voler... Et les excuses, c'était en prime ?

Je fendis la petite foule rapidement et repassais dans la zone d'ombre. Je dépassais rapidement le gars et allais me planter devant l'adulte bleue, le regard enflammé. Mais j'avais beau être en colère, je ne m'emportais pas et dis d'un ton froid, glaciale, que j'utilisais plus que rarement :

- Ça vous arrive souvent d'attaquer des pauvres élèves de première année ou vous êtes échappé d'un asile ? Et le mot pardon, vous connaissez ou pas ? Car moi c'est pas ça mais j'ai failli foutre le feu par votre faute, donc j'aimerais bien savoir, au moins, pourquoi vous savez pas retenir vos coups de vents quand y'a du monde.

Je ne lui souriais pas - les sourires sadiques je préfère m'en passer, je suis pas une psychopathe, - mais je restai bien campé devant la fille, lui lançant des regards noirs. Je ne faisais pas attention au mec, Edge, qui était à présent derrière moi...

_________________





Mes bébés <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://diversis.creerunforum.net/
Plumy
La Dame au chocolat
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 29/05/2012

MessageSujet: Re: Sous un grand soleil...[PV Plumy/Sagui]   Lun 11 Juin - 21:48

Je le regardais toujours souriante, il fallait beaucoup pour enlever ce grand sourire de mes lèvres. Celui-ci m’observais mais d’un air qui m’énervait intérieurement, j’avais la folle envie de lui remballer une nouvelle attaque pour lui faire comprendre qu’il devrait au moins répondre à mes paroles, à se demander s’il le faisait exprès et c’était pas bon pour mon humeur. En fait, j’étais tellement absorbé par Edge que j’avais complètement oublié cette jeune fille qui s’était retrouvé au mauvais endroit au mauvais moment, la pauvre. Ce qui était bien, c’est qu’elle avait du répondant pour dire ce qu’elle était entrain de me dire à moi.

° Ça vous arrive souvent d'attaquer des pauvres élèves de première année ou vous êtes échappé d'un asile ? Et le mot pardon, vous connaissez ou pas ? Car moi c'est pas ça mais j'ai failli foutre le feu par votre faute, donc j'aimerais bien savoir, au moins, pourquoi vous savez pas retenir vos coups de vents quand y'a du monde.°

Mon regard fut rapidement posé sur la jeune demoiselle qui me faisait des yeux noirs, enfin c’est ce qu’elle croyait sûrement faire mais plus j’observais ses yeux, plus j’avais envie de rire. Ça se voyait que c’était une enfant devant moi, elle n’avait pas un regard méchant ou de quelqu’un fort en colère mais je repris rapidement mon sérieux et je me baissais pour avoir les miens pile devant les siens, mon sourire disparut rapidement, mes yeux s’assombrirent et l’atmosphère devint lourde tout autour de nous, la colère pouvait se ressentir rien qu’en ressentant la pression de l’atmosphère pesait sur son corps.

- Ooooh, pauvre petite choutte, elle s’est faite bobo. Saches que maintenant, t’es dans un monde ou la magie n’est plus un secret et ou elle peut être dévoilé sans aucune retenue, ici. Bien que tu ne sois qu’en première, la première chose à savoir faire quand on arrive ici, c’est se défendre. Regarde donc autour de toi, as-tu vu ces gens s’arrêter lorsque j’ai utilisé mon pouvoir, les as-tu vu m’observer de façon étrange Disais-je d’une voix calme, l’obligeant à regarder ces personnes autour qui continuaient leur vie comme si de rien ne s’était produit, leur regard s’était tourné vers mon attaque mais cela n’avait pas plus attiré leur regard Ici, tu peux utiliser ta magie où tu veux et, c’est tellement naturel et quotidien que ça ne dérange personne qu’on l’utilise en pleine ville. Moi, c’est ma façon de saluer mon cher et adoré rival, Edge, qui comme tu l’as remarqué s’en fout complètement de mes attaques et ce n'est qu'un gros coup de vent, c'est pas comme si j'avais utilisé mon attaque la plus forte qui aurait sûrement rasé tout le village et tué tout ses habitants en quelques minutes seulement. Si ce n'est que des attaques futiles, pourquoi se priver de se faire plaisir un peu. Je trouve cela drôle d'embêter mon Edge.

Disais-je avec le sourire, je venais de rencontrer une élève bien audacieuse et si j’avais bien vu, elle était du Feu. Un coup de vent et le feu est éteint aussi vite. Ce n’était donc pas un élément dangereux pour moi mais facile à enseigner aussi vu que je connaissais tout de leur faiblesse et leur point fort. Bref, je me demandais si je n’avais pas été un peu fort en parole avec cette demoiselle, brûler les maisons n’était pas un problème, il y avait toujours des gens contrôlant l’eau dans les parages qui auraient éteint celui-ci en quelques secondes alors pourquoi elle s’en était inquiétés autant. Des attaques d’élément pire que la mienne qui n’était qu’un simple grand coup de vent se produisait chaque jour en ville et ça faisait plus de dégât que ce soulèvement de jupe que j’avais fait pour ne pas faire de dégât matériel justement.

Par la suite, je me détournais de la jeune fille pour aller voir mon Edge.


- Edge adoré, je veux un combat à nouveau avec toi, mais cette fois ci, je compte bien gagner


_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sagui West
° Première un peu précoce °
avatar

Messages : 268
Date d'inscription : 27/05/2012
Age : 19
Localisation : Un peu partout...

MessageSujet: Re: Sous un grand soleil...[PV Plumy/Sagui]   Sam 16 Juin - 10:24

[Edge, problème ? D8]
[Non enfin oui...je fais dix mille choses en même temps mais ça va venir ^^]
[Oki bah t'as répondue x)]

_________________





Mes bébés <3:
 


Dernière édition par Sagui West le Sam 16 Juin - 16:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://diversis.creerunforum.net/
Edge Ravenwitch
Tonnerre sous les tropiques
avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 29/05/2012

MessageSujet: Re: Sous un grand soleil...[PV Plumy/Sagui]   Sam 16 Juin - 16:02

Tout d'abord, cette fille-là était désinvolte et complètement massacrante. D'humeur on parle. L'humeur d'Edge était au beau fixe avant l'arrivée de la fille. Elle parlait comme s'ils étaient amis ou quoi? Elle n'arrêtait pas de l'appeler son rival, mais pourquoi? Edge n'avait aucune raison d'avoir un ami mais encore un moins un rival ou un ennemi. Il s'en foutait pas mal.

"Ooooh, pauvre petite choutte, elle s’est faite bobo. Saches que maintenant, t’es dans un monde ou la magie n’est plus un secret et ou elle peut être dévoilé sans aucune retenue, ici. Bien que tu ne sois qu’en première, la première chose à savoir faire quand on arrive ici, c’est se défendre. Regarde donc autour de toi, as-tu vu ces gens s’arrêter lorsque j’ai utilisé mon pouvoir, les as-tu vu m’observer de façon étrange. [...]"

Alors cette fille n'avait pas de cœur et en plus...elle se permettait sûrement des choses...Faites ce que je dis...

- Cela ne te donne pas le droit d'agresser les gens dans la rue.

Avait-il fini par dire. Après tout, c'était l'avis de celui qui gérait l'arène. C'est vrai qu'ici on était dans un endroit magique, mais en quoi cela lui donnait-elle le droit d'utiliser ses sorts quitte à blesser d'autres gens, dans sa folie de défier un présumé rival.

- Edge adoré, je veux un combat à nouveau avec toi, mais cette fois ci, je compte bien gagner

Mais qu'est-ce qu'elle voulait à la fin? Encore perdre? Elle était forte c'est sûr mais pas assez investie dans les combats, voulant tellement gagner qu'elle oubliait toujours un truc. Edge lui, n'avait rien à faire de la victoire ou de la défaite...Il était tellement lent dans les combats parce qu'il ne faisait que réfléchir, il gagnait souvent. C'est peut-être pour cela que l'autre voulait l'avoir pour rival. Elle savait bien sûr qu'il fallait l'arène pour combattre.

Quand à l'autre fille, il lui adressa enfin la parole.
- Tout va bien?


[j'ai tellement la flemme de mettre en page...]
[EDIT Sagui : et moi de répondre u_U je le ferais ce soir...]

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sagui West
° Première un peu précoce °
avatar

Messages : 268
Date d'inscription : 27/05/2012
Age : 19
Localisation : Un peu partout...

MessageSujet: Re: Sous un grand soleil...[PV Plumy/Sagui]   Ven 22 Juin - 22:09

    La femme aux cheveux bleus posa, enfin, son regard sur moi. Limite elle venait de me remarquer... Mais, malgré tout le sérieux dont je faisais preuve (j'ai jamais été quelqu'un qui rigolait beaucoup) on voyait bien que cette fille se retenait de se foutre de ma gueule. Une attitude que je détestais chez les adultes, celle de sous-estimer ou de prendre pour des sous-merdes les enfants qui leur tenaient têtes. Dégoûtant. Je savais déjà, rien qu'en voyant cette simple réaction, qu'elle faisait partie des gens qui oppressaient les plus faibles afin de soutirer, par la force ou la manipulation, n'importe quoi de la cible. Et la preuve.
    Elle se pencha vers moi, se mettant à mon niveau (honnêtement, je risquais de la dépasser un jour : je n'avais que quatorze ans !) et me fixant dans les yeux. L'atmosphère devint plus lourde. Elle utilisait la pression atmosphérique pour me faire comprendre qu'elle n'aimait pas les chieuse dans mon genre, là ? Car c'était très bien passé. Par contre, instinctivement, alors que je sentais l'air s'allourdir autour de nous, ou peut-être uniquement sur moi, j'ai activé l'un de mes dons. Au hasard. Et mon termomètre intérieur s'est mis en marche.

    Trente degrés. Une cinquantaine. Et puis ça a grimpé un peu plus...

    Je ne cillais pas, gardant mes yeux fxés dans les siens. Elle semblait s'amuser avec moi, et ça m'énervait. Comme ses paroles, d'ailleurs.

    - Ooooh, pauvre petite choutte, elle s’est faite bobo.

    "Pauvre petite choutte" ? Si ça c'était pas du foutage de gueule, c'était quoi ? [De la discrimination !]

    - Saches que maintenant, t’es dans un monde ou la magie n’est plus un secret et ou elle peut être dévoilé sans aucune retenue, ici. Bien que tu ne sois qu’en première, la première chose à savoir faire quand on arrive ici, c’est se défendre. Regarde donc autour de toi, as-tu vu ces gens s’arrêter lorsque j’ai utilisé mon pouvoir, les as-tu vu m’observer de façon étrange

    Honnêtement... J'en avais rien à battre. L'avis et le regard des autres, c'était l'une des premières choses que j'avais appris à ignorer. ça se voyait que cette fille n'avait jamais été persécutée de sa vie, car sinon elle n'aurait en aucun cas utilisé cet argument. Je ne pris donc même pas la peine de l'écouter, préférant lever les yeux au ciel comme je l'avais fait un million de fois, gamine, quand je parlais à un idiot, premier du nom. Elle continua, toujours de sa voix posée d'adulte, certainement contente de faire la leçon à quelqu'un...

    - Ici, tu peux utiliser ta magie où tu veux et, c’est tellement naturel et quotidien que ça ne dérange personne qu’on l’utilise en pleine ville. Moi, c’est ma façon de saluer mon cher et adoré rival, Edge, qui comme tu l’as remarqué s’en fout complètement de mes attaques et ce n'est qu'un gros coup de vent, c'est pas comme si j'avais utilisé mon attaque la plus forte qui aurait sûrement rasé tout le village et tué tout ses habitants en quelques minutes seulement. Si ce n'est que des attaques futiles, pourquoi se priver de se faire plaisir un peu. Je trouve cela drôle d'embêter mon Edge.

    D'un, cette fille se prenait pour Dieu en personne, et de deux, si c'était tellement naturel d'utiliser la magie pour attaquer des gosses dans la rue, pourquoi je n'augmenterais pas un peu plus la chaleur, là, maintenant, à quelques centaines de degrés, histoire d'avoir du poulet roti pour quelques mois ? Drôle de question, d'ailleurs, il faudrait que je la lui pose un jour. J'aimais bien le poulet roti, moi...
    Et puis elle avait à nouveau adopté son sourire à la con. Si cette fille était prof, j'aurais au moins une bonne raison de me suicider. Même de convaincre des élèves de le faire avec moi. Les suicides collectifs, coooooool... Et une voix s'éleva, derrière moi. Je regardais rapidement qui parlait, ne reconnaissant pas la voix. C'était la première fois que cet Edge ouvrait sa bouche... Ça pouvait tenir du miracle, non ?

    - Cela ne te donne pas le droit d'agresser les gens dans la rue.

    J'étais, comment dire, extrêment d'accord. Peut-être était-ce parce qu'il parlait peu que je l'écoutais ou étais d'accord quand il l'ouvrait, mais il n'empêche que là, le monsieur avait raison. L'autre fille fofolle à qui j'avais envie de faire regretter... quelque chose, détourna son attention de ma petite personne. Elle parla encore à son "rival,", comme elle l'appelait tout le temps.

    - Edge adoré, je veux un combat à nouveau avec toi, mais cette fois ci, je compte bien gagner.

    Un Dieu, je vous dis, et un Dieu très con. Car il était évident qu'elle ne chercherait pas le combat contre des personnes sans importance, comme une jeune fille plus petite qu'un nain de jardin qui faisait rotir les gens quand elle se sentait en danger. Et puis, pour le peu que j'avais pu en voir, Edge contrôlait au minimum la foudre. De mémoire, un coup de vent ne pouvait pas trop faire quelque chose contre quelques milliers de volts lancés à pleine vitesse...
    Il parla à nouveau. Mais, ignorant à nouveau la foldingue avec une tornade de conneries à la place de cellule grise, il s'adressa à moi.

    - Tout va bien ?


    Je lui souris. Bah en voilà un, d'adulte un minimum responsable et pas complètement atteint. Je hochais la tête affirmativement, avant de répondre avec, des fois, des petites touches d'ironie.

    - Merci de vous soucier de ma santé, mais je vais bien. Enfin, si on peut dire "aller bien" pour une gamine de quatorze bougies qui vient d'arriver dans un endroit quasi inconnu et qui se fait agresser par une pauvre barjo accroc à... beaucoup de chose.

    En commençant par une dose journalière l'adrénaline, en passant par une dose de brutalité contre les enfants et en finissant par cet Edge. Limite elle l'harcelait, quoi. Et l'autre qui en avait rien à foutre. Un moment, je me demandais s'il y avait quelque chose entre eux, mais cette pensée m'a à peine effleurée. Que l'autre folle arrive à s'en trouver un sain d'esprit, impossible. Enfin breeeeeeef.

    - Et puis, commençai-je en m'adressant à la fille, si on peut agresser n'importe quelle personne en la croisant simplement dans la rue, qu'est-ce qui vous empêche de vous entretuer, tous, ou que l'un d'eux te fasse comprendre que t'es pas aussi forte que tu le crois ? Car honêtement c'est pas ce qu'on nous apprend, à nous. Se battre dans la rue, c'est barbare, idiot. Ça existe, bien sûr, mais y'a l'arène.

    Je marquais une petite pause.

    - Et puis ça te coûterais quoi de dire un petit pardon, à une élève de première, en plus, car par ta faute elle à failli foutre le feu ? Même s'il y a des maîtres de l'eua autour, on n'est jamais à l'abri du danger. De toute façon, j'suis mineure donc j'en ai rien à foutre. Continue ton histoire de vieille avec l'autre gentil 'nhomme, il est certainement plus intéressant que moi...

    Je commencer à transpirer. Non pas parce que je stressais ou j'avais peur, mais la température montait encore. Et même moi je commençais à avoir chaud. Je préférais donc fermer les yeux, m'appuyer contre le mur le plus proche et les laisser se parler en bons diplomates qu'ils (qu'il, plutôt) étaient. Moi, tout ce que je voulais, c'était des excuses. Car ça me faisait vraiment chier que les adultes ne s'excusent pas car ils étaient tout simplement "adulte". Leur fierté à la con, va...


[EDIT DARK: Ouais et après,c'est elle la prof' dans tout sa,si elle tue quelqu'un,elle sera virée donc ...]

_________________





Mes bébés <3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://diversis.creerunforum.net/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sous un grand soleil...[PV Plumy/Sagui]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sous un grand soleil...[PV Plumy/Sagui]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bienvenue au Loup de Glace!
» Sous Un Chaud Soleil [Terminé]
» Un sous-commissariat à Grand'Ravine
» Il n'y a rien de nouveau sous le soleil Lavalas
» Sous le soleil de la plaine...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pensionnat Diversis  :: • RPG • :: La ville :: Grande place-
Sauter vers: